Originaire de la Chine, la mandarine doit son nom aux mandarins. Ce fruit leur était offert traditionnellement en guise de cadeau et témoignait le respect. Le mandarinier ne verra sa culture se développer en Europe, qu'à partir du 19e siècle. Aujourd'hui, il est surtout cultivé en Italie, où le permet le climat. C'est un petit arbre qui, après s'être couvert de fleurs blanches, donne des fruits dont la couleur varie en fonction de sa maturité. Le fruit est savoureux et le parfum de la mandarine a la réputation de calmer les personnes nerveuses.

L'huile essentielle de Mandarine (de son nom latin Citrus reticulata) est obtenue par expression à froid des zestes du fruit, qui sont ensuite centrifugés. Ainsi, il faudra énormément de fruits pour obtenir un kilo d'huile essentielle de Mandarine, ce qui explique que son coût soit relativement élevé.  L'arôme de la mandarine rouge est doux, floral et fruité ; c'est le plus tendre parmi toutes les essences de la famille des Rutaceae (orange, citron, pamplemousse, )
Très prisée pour sa fragrance douce, fraîche et fruitée, l'huile essentielle de mandarine entre dans la composition de nombreux parfums et produits cosmétiques mais est aussi très utilisée en cuisine pour son essence aromatique très goûteuse.

1)    Quelles sont ses propriétés
-    Harmonisant du système nerveux, elle possède de puissantes vertus calmantes relaxantes. Elle est indiquée en cas de nervosité ou d'agitation et elle calme insomnies, angoisses, stress et dépression. Elle favorise également le sommeil.
-    Elle possède également des propriétés reconnues sur le système digestif. Antispasmodique et sédative, elle est aussi un stimulant gastrique et hépatique. Ainsi, elle agit sur les spasmes intestinaux et les troubles de la digestion et lutte contre l'aérophagie, le hoquet, les nausées, la constipation, ou encore les coliques.
-    Drainante et stimulante du système lymphatique elle lute contre la cellulite et la rétention d'eau. C'est également un tonique cutanée : elle est indiquée pour les peaux sèches pour le soin des peaux sèches et des vergetures. Enfin, elle possède des propriétés antiseptiques, raison pour laquelle elle est utilisée pour traiter l'acné.

2)    Comment lutiliser ?
En usage externe :
-    En onction, diluée dans une huile végétale, elle s'utilise en massage sur la plante des pieds, le plexus solaire, les poignets et le long de la colonne vertébrale.
-    En diffusion atmosphérique, en mélange avec d'autres huiles essentielles pour la relaxation (HE Petit grain Bigarade).
-    En inhalation dans de l'eau ou sur un mouchoir en papier.
En usage interne :
-    En cuisine, en tant que parfum culinaire, diluée dans une huile végétale, un sirop ou de l'alcool.

3)    Nos soins à base d'Huile Essentielle de Mandarine rouge :
2 soins cosmétiques Esenka utilisent les propriétés relaxante et tonifiante cutanée de l'Huile Essentielle de Mandarine rouge:
- le Lait corporel relaxant (réf 055BK,200ml, 19.90)
- le Gel douche relaxant (réf 053BK, 200ml, 8.90)
... et découvrez bientôt une nouveauté Esenka qui utilise cette huile essentielle!!

On la retrouve également dans notre composé à fonction spécifique, le Composé Reposant (réf 563, 30ml, 21.20)).

Précautions d'emploi :
Cette huile est dermocaustique : la dilution est obligatoire car il existe des risques d'irritation cutanée à l'état pur.
Cette huile est photosensibilisante : ne pas s'exposer au soleil après une application cutanée de cette huile essentielle et dans les 24 heures qui suivent.
Dans un but thérapeutique, consulter un professionnel de santé
Déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes
Déconseillée aux enfants de moins de 5 ans.

Traces d'allergènes : Citral, Limonène, Linalol

Bibliographie : Franchomme P., Jollois R., Pénoël D. Laromathérapie exactement, Editions Roger Jollois, 2001, 390p , Roulier G. Les huiles essentielles pour votre santé, éditions Dangles, 2006, 446p, Baudoux D. Laromathérapie, se soigner par les huiles essentielles, éditions Inspir, 2003, 292p. Baudoux D. Les cahiers pratiques de laromathérapie, volume 1 Pédiatrie, Editions Inspir, 2001, 304p